Séances d'écriture intuitive


Rencontre avec Christine Allix, auteure du conte métaphorique Lipuce, la luciole et le géant d’argile et coach en écriture intuitive.
Comment en êtes-vous venue à écrire un conte ?
Enfant, Le petit prince a nourri mon imaginaire et m’a fait accéder à un monde subtil que j’ai ensuite retrouvé dans la lecture puis dans l’écriture. La métaphore permet de raconter en préservant l’anonymat et l’intimité des personnes dont on parle. Pendant ma carrière de journaliste, je me suis évertuée à transmettre les événements et les rencontres de l’instant sans possibilité de recours à l’imaginaire. Quand enfin, j’ai réussi à accepter ma légitimité d’écrivaine, le conte s’est spontanément imposé à moi.

Vous pratiquiez déjà l’écriture intuitive ?
Je ne savais pas à l’époque ce qu’était l’écriture intuitive. Les mots avaient toujours fait partie de ma vie. Un jour, suite à une succession de chocs émotionnels, j’ai juste ressenti le besoin de raconter ma vie. Je me suis mise à mon ordinateur et j’ai laissé mes doigts courir sur le clavier. De ce lâcher-prise suprême est né Lipuce, la luciole et le géant d’argile

En quoi ce conte est-il intuitif ?
Je n’ai eu aucun effort à faire pour l’écrire, juste à me laisser porter par ce que certains appellent l’intuition et que moi j’appelle mes guides. Ce livre, « qui s’inscrit dans la droite lignée du Petit prince » selon la professionnelle qui l’a corrigé, parle de l’importance des rencontres. Mais aussi des étapes à franchir pour devenir soi et entier. Il est témoignage très personnel de mon évolution, mais aussi très universel de l’évolution que chacun est appelée à vivre. Les personnages auxquels peuvent s’identifier tous mes lecteurs les aident à cheminer, à identifier leurs peurs, à surmonter des épreuves auxquelles personne, finalement, n’échappe.

Comment, en tant que coach en écriture intuitive, aidez-vous les personnes qui viennent vous voir ?
Tout d’abord, plus que d’écriture intuitive, je préfère parler d’écriture thérapeutique. Parce que les mots guérissent. Surtout s’ils viennent du plus profond de nous, de cet espace intime où le mental n’a pas sa place. D’un point de vue pratique, j’invite la personne à se connecter à elle et à se laisser guider sans réserve et surtout sans chercher à atteindre un but précis. Par expérience, je peux vous dire que nombre de mes clients sont repartis avec des messages qu’ils n’attendaient pas du tout ! La spontanéité est essentielle en matière d’écriture intuitive. Une fois le premier mot lancé, je me connecte à la personne, à ses émotions, à son Moi le plus profond et je la guide avec bienveillance et empathie au travers des informations reçues. Il suffit ensuite à la personne de laisser reposer et de relire le tout quelques heures ou quelques jours après pour en décoder un sens plus profond…

L’écriture intuitive est-elle accessible à tous ?
Bien sûr ! Tout le monde peut écrire et raconter ce que bon lui semble. En matière d’écriture intuitive, il faut juste être prêt à accueillir sans réserve, sans interprétation, sans attente. Et le miracle se produit à chaque fois ! A chaque fois, la personne lève un blocage, repart avec un morceau de guérison.

Pourquoi conseilleriez-vous cette technique plus qu’une autre ?
Toutes les techniques apportent quelque chose. Cela dépend juste de ce que l’on attend, de ce que l’on est en mesure de vivre. L’écriture intuitive permet de se connecter à son âme et à ses blessures profondes, de couper avec le passé et de faire émerger ce qui nous fait vibrer. Le tout avec la légèreté et l’innocence de l’enfant qui joue en toute confiance. En ces temps de profonde mutation sociétale, l’écriture intuitive se présente comme un outil essentiel de développement personnel.

Séances d'écriture intuitive


Rencontre avec Christine Allix, auteure du conte métaphorique Lipuce, la luciole et le géant d’argile et coach en écriture intuitive.
Comment en êtes-vous venue à écrire un conte ?
Enfant, Le petit prince a nourri mon imaginaire et m’a fait accéder à un monde subtil que j’ai ensuite retrouvé dans la lecture puis dans l’écriture. La métaphore permet de raconter en préservant l’anonymat et l’intimité des personnes dont on parle. Pendant ma carrière de journaliste, je me suis évertuée à transmettre les événements et les rencontres de l’instant sans possibilité de recours à l’imaginaire. Quand enfin, j’ai réussi à accepter ma légitimité d’écrivaine, le conte s’est spontanément imposé à moi.

Vous pratiquiez déjà l’écriture intuitive ?
Je ne savais pas à l’époque ce qu’était l’écriture intuitive. Les mots avaient toujours fait partie de ma vie. Un jour, suite à une succession de chocs émotionnels, j’ai juste ressenti le besoin de raconter ma vie. Je me suis mise à mon ordinateur et j’ai laissé mes doigts courir sur le clavier. De ce lâcher-prise suprême est né Lipuce, la luciole et le géant d’argile

En quoi ce conte est-il intuitif ?
Je n’ai eu aucun effort à faire pour l’écrire, juste à me laisser porter par ce que certains appellent l’intuition et que moi j’appelle mes guides. Ce livre, « qui s’inscrit dans la droite lignée du Petit prince » selon la professionnelle qui l’a corrigé, parle de l’importance des rencontres. Mais aussi des étapes à franchir pour devenir soi et entier. Il est témoignage très personnel de mon évolution, mais aussi très universel de l’évolution que chacun est appelée à vivre. Les personnages auxquels peuvent s’identifier tous mes lecteurs les aident à cheminer, à identifier leurs peurs, à surmonter des épreuves auxquelles personne, finalement, n’échappe.

Comment, en tant que coach en écriture intuitive, aidez-vous les personnes qui viennent vous voir ?
Tout d’abord, plus que d’écriture intuitive, je préfère parler d’écriture thérapeutique. Parce que les mots guérissent. Surtout s’ils viennent du plus profond de nous, de cet espace intime où le mental n’a pas sa place. D’un point de vue pratique, j’invite la personne à se connecter à elle et à se laisser guider sans réserve et surtout sans chercher à atteindre un but précis. Par expérience, je peux vous dire que nombre de mes clients sont repartis avec des messages qu’ils n’attendaient pas du tout ! La spontanéité est essentielle en matière d’écriture intuitive. Une fois le premier mot lancé, je me connecte à la personne, à ses émotions, à son Moi le plus profond et je la guide avec bienveillance et empathie au travers des informations reçues. Il suffit ensuite à la personne de laisser reposer et de relire le tout quelques heures ou quelques jours après pour en décoder un sens plus profond…

L’écriture intuitive est-elle accessible à tous ?
Bien sûr ! Tout le monde peut écrire et raconter ce que bon lui semble. En matière d’écriture intuitive, il faut juste être prêt à accueillir sans réserve, sans interprétation, sans attente. Et le miracle se produit à chaque fois ! A chaque fois, la personne lève un blocage, repart avec un morceau de guérison.

Pourquoi conseilleriez-vous cette technique plus qu’une autre ?
Toutes les techniques apportent quelque chose. Cela dépend juste de ce que l’on attend, de ce que l’on est en mesure de vivre. L’écriture intuitive permet de se connecter à son âme et à ses blessures profondes, de couper avec le passé et de faire émerger ce qui nous fait vibrer. Le tout avec la légèreté et l’innocence de l’enfant qui joue en toute confiance. En ces temps de profonde mutation sociétale, l’écriture intuitive se présente comme un outil essentiel de développement personnel.

Canalisations médiumniques


J’aurais pu parler d’écriture thérapeutique pour définir ce que j’entends par canalisations médiumniques. Journaliste de métier, j’ai toute ma vie utilisé les mots. Pour décrire ce que je voyais et ce que je ressentais, pour présenter les personnes que je rencontrais, pour décrire l’imperceptible à l’œil nu.

Aujourd’hui plus que jamais, je me sers des mots (maux) pour accompagner et aider ceux qui sont en souffrance ou ceux qui vivent un passage difficile de leur existence.
Je le dis toujours, ce n’est pas nous qui choisissons les mots, ce sont les mots qui nous choisissent. Particulièrement en situation de canalisation médiumnique.

Je procède toujours de la même façon. Je vous engage d’abord à lâcher votre mental et à exprimer le premier mot qui vous vient à l’esprit. La canalisation peut alors commencer. Le monde invisible vous envoie des mots et vous engage à en suivre le cheminement, comme le petit Poucet avec ses cailloux blancs. Et ce jusqu’à arriver au but du voyage, la libération du blocage qui joue actuellement dans votre vie.

Je n’utilise ni rituel, ni formule magique. Je vous guide juste vers ce que le monde invisible me souffle pour vous.
Une séance, voire deux, suffisent pour libérer ce qui doit être libéré à ce moment précis de votre vie.
Alors, n’hésitez pas ! Vous serez surpris du résultat. J’ai vu des personnes désespérées, arriver en larmes à mon cabinet, et repartir libérées, le sourire aux lèvres.

Canalisations médiumniques


J’aurais pu parler d’écriture thérapeutique pour définir ce que j’entends par canalisations médiumniques. Journaliste de métier, j’ai toute ma vie utilisé les mots. Pour décrire ce que je voyais et ce que je ressentais, pour présenter les personnes que je rencontrais, pour décrire l’imperceptible à l’œil nu.

Aujourd’hui plus que jamais, je me sers des mots (maux) pour accompagner et aider ceux qui sont en souffrance ou ceux qui vivent un passage difficile de leur existence.
Je le dis toujours, ce n’est pas nous qui choisissons les mots, ce sont les mots qui nous choisissent. Particulièrement en situation de canalisation médiumnique.

Je procède toujours de la même façon. Je vous engage d’abord à lâcher votre mental et à exprimer le premier mot qui vous vient à l’esprit. La canalisation peut alors commencer. Le monde invisible vous envoie des mots et vous engage à en suivre le cheminement, comme le petit Poucet avec ses cailloux blancs. Et ce jusqu’à arriver au but du voyage, la libération du blocage qui joue actuellement dans votre vie.

Je n’utilise ni rituel, ni formule magique. Je vous guide juste vers ce que le monde invisible me souffle pour vous.
Une séance, voire deux, suffisent pour libérer ce qui doit être libéré à ce moment précis de votre vie.
Alors, n’hésitez pas ! Vous serez surpris du résultat. J’ai vu des personnes désespérées, arriver en larmes à mon cabinet, et repartir libérées, le sourire aux lèvres.

Communication avec les défunts


La mort n’est pas la fin de la vie. Le corps n’est qu’une enveloppe terrestre, chacun poursuit son chemin dans l’au-delà. Pourtant, les deux mondes communiquent. Bien plus qu’on ne croit. Les défunts ont des choses à nous dire. Pour ma part, je ne les appelle jamais. Ils viennent parce qu’ils savent que je peux les entendre. Longtemps, pour signaler leur arrivée, ils déclenchaient une toux très forte dans ma gorge. Aujourd’hui, ils se contentent de me faire bailler jusqu’à ce que je délivre leur message.

Suivant les cas, je peux les voir, eux ou un lieu où ils ont vécu. La plupart du temps, je les entends. Quand je suis en consultation, je me contente alors de relayer leurs mots.

Beaucoup passent par moi pour révéler des secrets de naissance ou de famille, pour demander pardon de souffrances imposées au cours de leur vie terrestre. D’autres viennent pour consoler leurs proches de leur départ. Leur retour dans le monde physique est toujours très libérateur, pour eux et surtout pour les personnes à qui ils s’adressent.

Vous ne pouvez imaginer combien est apaisante et salvatrice une communication avec un proche décédé ou même avec un membre de la famille que vous n’avez jamais rencontré dans cette vie…
N’ayez pas peur, les défunts qui viennent vous parler à travers moi ne vous veulent que du bien !

Communication avec les défunts


La mort n’est pas la fin de la vie. Le corps n’est qu’une enveloppe terrestre, chacun poursuit son chemin dans l’au-delà. Pourtant, les deux mondes communiquent. Bien plus qu’on ne croit. Les défunts ont des choses à nous dire. Pour ma part, je ne les appelle jamais. Ils viennent parce qu’ils savent que je peux les entendre. Longtemps, pour signaler leur arrivée, ils déclenchaient une toux très forte dans ma gorge. Aujourd’hui, ils se contentent de me faire bailler jusqu’à ce que je délivre leur message.

Suivant les cas, je peux les voir, eux ou un lieu où ils ont vécu. La plupart du temps, je les entends. Quand je suis en consultation, je me contente alors de relayer leurs mots.

Beaucoup passent par moi pour révéler des secrets de naissance ou de famille, pour demander pardon de souffrances imposées au cours de leur vie terrestre. D’autres viennent pour consoler leurs proches de leur départ. Leur retour dans le monde physique est toujours très libérateur, pour eux et surtout pour les personnes à qui ils s’adressent.

Vous ne pouvez imaginer combien est apaisante et salvatrice une communication avec un proche décédé ou même avec un membre de la famille que vous n’avez jamais rencontré dans cette vie…
N’ayez pas peur, les défunts qui viennent vous parler à travers moi ne vous veulent que du bien !

Chemins d'âmes


Que sommes-nous venus faire dans cette vie ? Pourquoi sommes-nous (re)venus ? Que sommes-nous venus apprendre ou guérir ? Quel rêve ou aspiration voudrions-nous réaliser ?

Chacun de nous a besoin de donner un sens à sa vie. Surtout en ces temps de crise sanitaire. Le coronavirus a ceci de bénéfique qu’il remet en perspective la notion de mort et donc la notion de vie. Si l’éternité existe, elle ne concerne pas les êtres incarnés. Chaque vie terrestre est éphémère. Entrainés dans le tourbillon des obligations et des contingences du monde actuel, muselés par notre éducation et les projections de nos proches, nous avons perdu le contact avec notre être le plus profond, celui qui sait pourquoi nous sommes venus sur terre. Malheureusement, nous n’en prenons souvent conscience que lorsque nous sommes confrontés à la maladie ou à la mort de proches. Pourquoi attendre jusque-là alors que nombre d’outils existent pour identifier son chemin de vie et surtout s’y réaliser pleinement ?

Avec le « chemin d’âme », je vous propose un voyage au cœur de vous-même. Avec pour seul objectif de trouver votre bonheur personnel. Initiatique par excellence, il vous permettra de percer les secrets de votre âme et donc ceux de votre cœur.
La vie est trop courte pour laisser passer l’opportunité unique d’être soi. En conscience et en paix.
Lancez-vous !

Chemins d'âmes


Que sommes-nous venus faire dans cette vie ? Pourquoi sommes-nous (re)venus ? Que sommes-nous venus apprendre ou guérir ? Quel rêve ou aspiration voudrions-nous réaliser ?

Chacun de nous a besoin de donner un sens à sa vie. Surtout en ces temps de crise sanitaire. Le coronavirus a ceci de bénéfique qu’il remet en perspective la notion de mort et donc la notion de vie. Si l’éternité existe, elle ne concerne pas les êtres incarnés. Chaque vie terrestre est éphémère. Entrainés dans le tourbillon des obligations et des contingences du monde actuel, muselés par notre éducation et les projections de nos proches, nous avons perdu le contact avec notre être le plus profond, celui qui sait pourquoi nous sommes venus sur terre. Malheureusement, nous n’en prenons souvent conscience que lorsque nous sommes confrontés à la maladie ou à la mort de proches. Pourquoi attendre jusque-là alors que nombre d’outils existent pour identifier son chemin de vie et surtout s’y réaliser pleinement ?

Avec le « chemin d’âme », je vous propose un voyage au cœur de vous-même. Avec pour seul objectif de trouver votre bonheur personnel. Initiatique par excellence, il vous permettra de percer les secrets de votre âme et donc ceux de votre cœur.
La vie est trop courte pour laisser passer l’opportunité unique d’être soi. En conscience et en paix.
Lancez-vous !